Linky le compteur de tous les dangers ?

2017-10-26

Les nouveaux compteurs d’EDF portant le nom exotique de linky ont commencé à être posés en pays basque, environ 30000  (dont 23 à Itsasu dans la plus grande des discrétions).

Ces compteurs « intelligents » comme si un compteur pouvait être intelligent sont censés permettre au consommateur de maitriser sa consommation.

35 millions de compteurs devraient être posés d’ici 2021 tout en sachant qu’il faudra les changer dans 20 ans maximum alors que les compteurs actuels ont une durée de vie de 60 ans !  que va-t-on faire des 35 millions de compteurs changés d’ici trois ans et que fera-t-on des 35 millions qu’il faudra changer dans 20 ans ? les enterrer comme les déchets nucléaires, les envoyer au fond des océans …

La production et la mise en place de ces compteurs va coûter entre 5 et 8 milliards d’euro pris en charge par Enedis qui semblerait ne vouloir faire payer aux usagers que l’émetteur commandant les appareils ménagers. La société se rattrapera en termes d’économie d’emplois, en français basique on parle de licenciements.

Ainsi cette opération dont le coût a été sous-estimé s’avère à priori sans bénéfices financiers ni écologiques dans un pays où il y a tant d’autres besoins. Sur les 6 fournisseurs de compteurs 3 sont étrangers alors que les milliers d’emplois qui vont être supprimés sont tous hexagonaux.

Dans ce contexte et plus fondamentalement se posent deux questions :

De grandes incertitudes en matière de santé dues aux effets mal connus des ondes électromagnétiques dont l’agence de sécurité sanitaire nous annonce qu’elles ne présenteraient pas un danger sérieux et dont le ministère de l’environnement conseille aux étudiants vivant dans une chambre à proximité de cet appareil de se protéger du linky par « un écran léger ».

D’autre part, ce compteur intelligent ou plutôt ce compteur de surveillance va permettre de stocker des données sur les habitudes et les comportements des consommateurs, données qui pourront être vendues ou dont certains services de l’état pourront demander communication.

Pour ces raisons et en refusant d’appliquer la directive européenne derrière laquelle Enedis se retranche pour nous abuser, trois pays européens (la Belgique, la République Tchèque et la Lituanie) ont renoncé à créer un réseau avec ce type de compteurs et l’Allemagne prévoit de limiter le sien à 15% des usagers.

Enfin seulement 2% des usagers raccordés ont demandé à connaitre leur consommation en temps réel ce qui semble vouloir dire que 98% ne sont pas intéressés.

Voilà le décor planté, n’est-il pas temps de s’emparer de cette question et d’interroger nos élus sur ce qu’ils comptent bien faire ? Ils ne peuvent rester muets, d’autant qu’en cas de sinistre tant matériel  que d’atteinte à la santé dus à l’utilisation du compteur Linky la responsabilité des élus pourrait être recherchée, la commune étant propriétaire de ces compteurs.

Sources : Le Monde 5 octobre 2017 – Patrice Cahart Inspecteur général des finances honoraires

Please reload

October 24, 2019

August 20, 2019

Please reload

Articles récents
Please reload

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic