Compteurs Linky et économies d’énergie.

2017-10-26

Aux dires d’Enedis et de l’Etat, les compteurs linky ne nous coûteront rien et nous feraient faire des économies…

 

Mais comment un compteur dont la vocation est semble-t-il de compter peut nous faire faire des économies ? Si j’oublie d’éteindre des lampes ou que je laisse inconsciemment brancher un appareil sans que cela soit utile, le compteur va-t-il me « sonner » ?

 

Le directeur du programme linky, Monsieur Bernard Lassus explique que ce compteur est un facilitateur et que tout dépendra des attitudes des consommateurs et de citer une expérience sur Lyon où les cobayes auraient économisé 25% d’électricité, expérience nécessitant de se connecter à certains site internet dévoués afin de visualiser ½ heure par ½ heure sa consommation et donc après d’interpréter les causes de cette consommation. Celui qui veut vraiment faire des économies d’énergie sait très bien aujourd’hui quels gestes il doit faire et quels appareils utiliser, il ne semble pas avoir besoin de cette « usine à gaz ». Ce n’est pas Linky qui va éteindre la lumière, aller chercher un vêtement un peu plus chaud dans le placard ou acheter un appareil non énergivore !

 

Des expériences chez des consommateurs disposant du compteur Linky ont montré que seulement 6% disaient avoir changé leur façon de consommer (rapportée par la commission de régulation de l’énergie) et encore avaient-ils changé parce que la pose du Linky s’était accompagnée d’une explication des « écogestes »…Au bout de six mois tout le monde était revenu à sa consommation habituelle.

 

Ne comptez donc pas sur des économies-Linky. Mais Enedis est fier de vous annoncer que l’appareil et sa pose sont totalement gratuits. Ceci n’est pas très exact et relève peut être du mensonge par omission. Cet équipement vous le paierez au travers du Turpe – tarif d’utilisation des tarifs d’électricité ayant augmenté de prés de 3% en août 2017- qui s’ajoute chaque mois à votre facture d’électricité (ce tarif représente 90% des recettes d’enedis c'est-à-dire prés de 14 milliards d’euro).

 

En réalité, c’est Enedis qui compte faire des économies : couper l’électricité plus rapidement, effectuer une série de prestations à distance au lieu d’envoyer un technicien, cela dans une perspective d’’amélioration de la rentabilité de l’entreprise (il faut bien verser des dividendes à Maman EDF).

 

De plus, Enedis va collecter au travers du linky toute une série de renseignements et de données individuelles sur les occupants des immeubles desservis par Linky. Ainsi si vous acceptez de transmettre vos informations personnelles aux fournisseurs d’énergie, ils connaitront votre situation de famille, vos horaires, votre présence ou non, vos habitudes et cela de façon très précise et malgré les petits mensonges de Monsieur Bernard Lassus dont nous avons parlé au début de cet article.

Ainsi il affirmait en avril 2016 sur RMC « linky est un compteur qui mesure des courants électriques et qui ne sait pas reconnaitre l’électron qui vient de la machine à laver, de la télévision, de votre fer à repasser ou autre » puis 8 mois plus tard à I télé « la vous voyez une courbe qui vous permet de visualiser le démarrage ou l’arrêt de certaines installations, par exemple, on a là un lave-vaisselle qui tourne, et puis un four qui pour l’instant fonctionne aussi » voir : http://refus.linky.gazpar.free.fr/lassus-ment-bourdin.htm

 

Ainsi à partir de ce profilage, les opérateurs pourront proposer des offres »ajustées » qui ne feront que compliquer une jungle tarifaire dans laquelle ne se retrouvent que ceux qui la proposent. Avec Linky les tarifs pouvant varier à chaque moment de la journée il deviendra impossible de faire soi-même des calculs, nous pourrons donc être plumés avec un maximum de précision.

 

Enfin une question qui pourrait fâcher : sur le circuit électrique vont circuler des fréquences que des appareils électriques ne vont peut être pas supporter à cause de problème d’incompatibilité électromagnétique ! Enedis reste bien silencieux sur le sujet.

 

QUE CHOISIR dans son enquête publiée ce mois d’octobre (n°562) réalisée auprès de 2000 internautes nous informe que :

  • 26% subissent au moins un dysfonctionnement

  • 12% ont la porte de leur coffrage électrique qui ne ferme plus

  • 11% ont un compteur qui disjoncte plus souvent. Ce pourcentage monte à 33% pour les abonnés en 3kVA

  • 9% ont des lampes, de la domotique, un téléviseur ou un appareil électroménager qui ne fonctionne plus correctement.

  • 8% sont confrontés à des problèmes de box internet

  • 6% ont un chauffe-eau électrique ne fonctionnant plus normalement

  • 6% ont un appareil définitivement hors d’usage

  • 5% ont du changer des pièces sur au moins un équipement électrique.

 

Allez, pas belle la vie avec Linky, encore plus belle sans Linky

 

Sources : Nicolas Bérard – sexy, linky ? – éditions le passager clandestin.

 

Please reload

October 24, 2019

August 20, 2019

Please reload

Articles récents
Please reload

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic