Prise de becs au conseil municipal la basse cour dans tous ses états !

2016-12-19

Et pendant ce temps là les itsasuar attendent…

 

Conseil municipal du 8 décembre l’ordre du jour ne comportait qu’un seul point délibératif, la validation des fonds de concours (fonds de la communauté de communes versés à Itsasu pour la participation à certains travaux). Mais ce conseil qui n’était que formalité se prolongea au-delà de la séance prévue par une altercation significative entre une conseillère de la majorité municipale et notre Maire. Le rôle des conseillers fut mis en cause, on entendit le terme de « potiches », et l’absence de démocratie au sein du conseil fut dénoncée, absence à laquelle le maire répondit par le fait qu’il fallait être réaliste ! Doit-on comprendre que réalisme politique et démocratie sont incompatibles ?

 

Mais aussi grave fut la réponse du Maire à la question «y aurait-il un conseil municipal avant la fin de l’année ? » il resta dans le vague, indiquant que cela dépendait de la communauté de communes (on se demande pourquoi). Gêne, Cachotterie, mensonge par omission ? L’après-midi même le quatrième adjoint en réunion de commission avait annoncé la tenue d’un autre conseil pour traiter de la question de l’aérodrome. La question étant sensible, il valait mieux la dissimuler sans doute !

 

Tout a été fait ensuite pour que l’affaire soit traitée en urgence alors qu’elle dure depuis des mois et des mois, réunion des conseillers pour discuter du contrat de gestion qui soulève tant de questions que le document a du être retransmis à la direction régionale de l’aviation civile pour être modifié en urgence pour être discuté en réunion de travail à l’issue du conseil municipal du 19 décembre !

 

Autre sujet à traiter en urgence « la maison des chasseurs ». Nous avions donc appris que la demande officielle de l’ACCA a été reçue en Mairie le 5 décembre mais nous avons maintenant la preuve que la question était déjà traitée dans le dos de la majorité des conseillers par une équipe restreinte puisqu’une esquisse du projet avait été réalisée à la demande de la mairie par l’APGL en avril 2016 (c'est-à-dire il y a neuf mois !). C’est certainement ce qu’il convient d’appeler le réalisme. Mais cette question est tellement urgente que des démarches ont été entreprises auprès de la communauté des communes Errobi afin d’acheter un terrain à la zone artisanale pour y édifier le local pour les chasseurs. La communauté de communes doit prendre une délibération le 21 décembre 2016 afin de céder ce terrain à la commune d’Itsasu pour la somme de 8000 euro. Ce dossier devrait donc être réglé en moins d’un mois ! Quand Dieu veut, il convient de s’incliner !

 

Nous ne doutons pas que de nombreux itsasuars apprécieront le fait que ces questions sont plus urgentes donc plus importantes que la finalisation du Plan Local d’Urbanisme. Ce dernier devait être terminé pour le premier janvier 2017. Les retards et erreurs accumulés par le bureau d’étude que nous rémunérons et la passivité complice de la majorité de nos élus ne laissent entrevoir la sortie du tunnel, c'est-à-dire la mise en place du nouveau PLU que peut être courant 2018.

Les citoyens, les entreprises, les agriculteurs, les collectivités, les associations qui attendent des réponses et les orientations précises de ce PLU apprécieront à juste titre qu’il est bien plus urgent de parler chasse et activités aériennes que de leur avenir. Les porteurs des projets suspendus aux décisions de la collectivité depuis des années (que la réponse soit positive ou négative d’ailleurs) devront encore patienter et rester dans l’inconnu…Une situation qui a assez duré…une situation inadmissible…une situation honteuse car elle ne respecte pas les droits élémentaires des citoyens !

Please reload

October 24, 2019

August 20, 2019

Please reload

Articles récents
Please reload

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic