LE MONDE DES PROMOTEURS IMMOBILIERS EN EMOI !

2016-8-04

La disparition des terres agricoles au profit de gros projets immobiliers n’est pas l’apanage d’Itsasu, les communes voisines sont aussi confrontées au même fléau. A Kanbo c’est le plateau de Marienia qui excite la convoitise des promoteurs et la municipalité envisage de classer ces terrains constructibles des deux côtés de la route. Ce projet suscite de vives réactions parmi lesquelles celle d’un « camboard, acteur de la vie locale », bâtisseur dans l’âme, qui a envoyé une longue lettre aux élus de Kanbo (à lire dans son intégralité sur le site d’Itsasu Herria bai la lettre de J.P.Alaman). 

Ce texte engagé qui aurait pu être écrit mot pour mot quelques années plus tôt contre le lotissement d’Ordokia à Itsasu s’appuie sur le SCOT et le PADD pour dénoncer un projet qui « ne répond à aucun critère d’urbanisme, si ce n’est un besoin spéculatif des propriétaires ». Ce spécialiste de l’urbanisation milite pour « une maitrise du foncier pour se protéger de la spéculation » et voudrait « éviter l’urbanisme opportuniste » dans la commune de Kanbo qui a déjà dépassé en 5 ans les prévisions à 10 ans. Professionnel de la construction il propose plutôt « des petites opérations de dents creuses et rénovation du bâti existant » afin d’éviter un « effet conurbation ou zone urbaine mal définies » et s’inquiète « du coût réel de cette viabilisation pour la collectivité (voirie, futur rond point, réseau d’assainissement, d’eau de pluie et différents réseaux d’adduction) ». 

Tel un altermondialiste qui s’interroge sur « quelle image voulons nous en donner aux générations futures ? » nourri par « une volonté d’affirmer une culture et un paysage que nous ont transmis nos ainés » il dénonce « une société happée par l’expansion et la spéculation ». Pour garder une vocation agricole à ces terrains cet écologiste s’appuie sur « l’accélération des scandales alimentaires et phytosanitaires » et le « développement d’une production locale pour une consommation locale, à tendance bio ».…« pour protéger l’activité agricole d’aujourd’hui et favoriser celle de demain ». 

Itsasu Herria bai ne peut que saluer l’initiative citoyenne et la clairvoyance de cet architecte visionnaire qui « pense avant tout à Cambo pour nos enfants, au Pays Basque de demain ! ». On peut juste regretter la prise de conscience tardive de ce zadiste d’un nouveau genre qui est aujourd’hui militant anti spéculation à Kanbo et hier promoteur immobilier du lotissement Ordokia à Itsasu. 

Please reload

October 24, 2019

August 20, 2019

Please reload

Articles récents
Please reload

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic