Le maire a perdu en appel.

2015-12-10

Le maire a perdu en appel.

>  

L'ordonnance de la cour administrative de Bordeaux a rejeté la requête en appel du Maire, confirmant ainsi le jugement en réferé qui invalide, jusqu'à la tenue d'un prochain jugement sur le fond, le délibéré permettant au maire d'acheter le trinquet à un prix supérieur à l'estimation des domaines. Voilà qui pourrait faire méditer certains pour la suite de cette affaire...

>  

D'ailleurs, deux semaines auparavant, les élus abertzale étaient allés voir M. GAMOY pour lui suggérer une nouvelle solution à l'amiable en lui demandant de retirer dès à présent le délibéré, d'organiser une nouvelle commission qui s'occuperait de réétudier le dossier pour un rachat raisonnable du trinquet et de constituer un véritable projet sur ce site. Figé dans son obstination, le maire a immédiatement répondu par un refus catégorique, puis se reprenant, a indiqué qu'il demanderait leur avis aux autres conseillers...

 

> > >  

Dans quelques semaines, les itsasuar auront le loisir d'obtenir les nouvelles "officielles" de la mairie, en recevant le bulletin municipal. Malheureusement, ils seront une nouvelle fois privés de l'expression des élus de l'opposition car le Maire, dans la continuité de sa logique démocratique, a pour sa part, confirmé son refus. 

> > >  

Encore une fois cela est inacceptable pour nous.

> > >  

Dans ce bulletin vous découvrirez, certainement, tous les projets menés et le sérieux travail mené par la municipalité à l'aide notamment de tous les conseillers.

> > >  

En attendant, voilà des infos que vous ne trouverez pas dans ce bulletin et que nous déplorons :

> > >  

  • L'attitude du Maire qui pratique autoritarisme, manipulation et dissimulation d'informations, dans l'affaire Balaki, sa décision antidémocratique de couper court au débat lors des discussions en Conseil Municipal et d'interdir l'expression de l'opposition dans le bulletin, ainsi que l'attitude silencieuse ou complaisante de l'équipe municipale face à ces agissements du maire.

  • Sa décision, avec la connivence de (presque tous)ses fidèles adjoints de se séparer d'une intervenante "TAP" très appréciée car il n'accepte pas de l'augmenter de quelques dizaines d'euros (n'est pas NEYS qui veut).

  • Ces factures (une borne incendie à 16000€ au lieu de 8000!, un surcôut de facturation d'électricité de plusieurs milliers d'euros, de ce que l'on a relevé grâce à Isabelle A et les élus abertzale) que la mairie paye allègrement sans rechigner., 

  • La position initiale plutôt complaisante du Maire et de ses adjoints, à l'égard des gestionnaires de l'aérodrome, et qui suite à la pression de l'association ANAI relayée aussi par nos élus notamment ont opéré un spectaculaire revirement de situation (mieux vaut tard que jamais).

  • La position globale de l'équipe municipale  concernant l'élaboration et l'orientation du PLU, qui nous conduira à une augmentation de population (20% en plus jusqu'en 2025, et de 53% en prenant la tranche 1990-2025) et une possibilité de construire sur certains terrains à vocation agricole.

  • La lenteur dans la réalisation ou la mise en oeuvre des grands travaux à réaliser dans la place d'Itsasu.

Please reload

October 24, 2019

August 20, 2019

Please reload

Articles récents
Please reload

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic