Que la mascarade continue !

2015-11-09

 

 

Lors de la réunion du conseil communautaire d’errobiko elkargoa du 7 mai 2014, son président, Monsieur Baudry, avait expliqué, pour légitimer son refus que des conseillers municipaux puissent participer à des commissions communautaires, qu’il ne fallait pas que les commissions comprennent un nombre important de personnes. Décision prise avec l’accord unanime du bureau de la communauté de communes.

 

Nous n’avons pas manqué de suivre dans la mesure du possible les travaux des commissions, ces commissions mêmes qui ne doivent pas comprendre un nombre important de personnes. Qu’en est-il ? Nous prendrons un exemple récent : la dernière réunion de la commission aménagement de l’espace du 30 septembre 2015. Cette commission comprend 14 membres, 6 étaient présents, 8 étaient absents. Cette commission a donc travaillé en l’absence de la majorité de ses membres. C’est certainement ce que Monsieur Baudry appelle « un fonctionnement efficace des commissions tout en assurant la représentativité équitable de toutes les communes membres et une implication la plus forte possible des conseillers communautaires dans ces espaces de réflexion et de débat ».

 

Que notre éducation nous le permette mais ces propos du Président se révèlent être un insulte à notre intelligence.

 

Ces absents au travail des commissions sont nous semble-t-il des élus et à priori ils n’ont pas été élus pour ne rien faire ou briller par leur absence…il est intolérable de constater que certains des élus à la communauté de communes ou même du conseil municipal d’Itsasu se moquent du mandat qui leur a été confié, prenant ainsi les électeurs pour des imbéciles car s’ils ne veulent pas assumer leurs responsabilités, qu’ils partent…un bon coup de balai semble nécessaire car ils dévoient ce qui reste de démocratie.

Please reload

October 24, 2019

August 20, 2019

Please reload

Articles récents
Please reload

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic