Courriel de notre élue adressé aux conseillers muncipaux à propos des activités peri-scolaires.

Objet : demande d'augmentation d'un intervenant pour les activités périscolaires de l'école publique – 29.08.2015.

Bonjour,

Jeudi 27 août, s’est tenue une réunion de la commission école dont l’ordre du jour figure en « objet ».

Pour ceux d’entre vous qui n’étaient pas conviés, il s’agissait d’accorder ou non, à une intervenante, une augmentation du coût de sa prestation (d’une heure et demie) de 30€ à 40€ soit 30% de plus. Cette augmentation représentant 720€ pour l’année.

Le débat fut houleux. Mais je tenais à préciser à Jean-Paul ITURBURUA faisant remarquer que dans toute sa carrière professionnelle il n’avait jamais vu une augmentation de cette importance, que cela n’est par contre pas incongru en matière d’indemnité de fonction d’élu semble-t-il, puisque, le 16 avril 2014, le Conseil de la Communauté de Commune ERROBI (dont font partie Roger GAMOY et Denise MACHICOTE-POEYDESSUS et Jean-Paul IRIQUIN) a voté sans état d’âme une augmentation de 300% des indemnités de fonction pour le Président et les Vice-présidents dont fait partie notre Maire (Jean-Paul IRIQUIN a voté contre).

N’oublions pas que ces indemnités viennent en supplément des indemnités de fonction de maire et pour certains de pension de retraite, alors que pour l’intervenante, cela représente sa source principale de revenus dont elle doit déduire ses charges.

La conclusion de ces débats a été de refuser l’augmentation demandée, je pense qu’il est plus facile de s’accorder une augmentation de 300% que d’en donner une de 30% à autrui.

Bernadette BORTHURY

NDLR du site

720 € / an représentent moins de la moitié de l’indemnité mensuelle du maire de la commune.

720 € c’est notoirement inférieur à la subvention accordée à la confrérie de la cerise.

720 € c’est environ 25% du coût du repas du conseil municipal et de ses invités pour les fêtes.

La commune pouvait utiliser pour payer cette charge une partie du montant de la somme que lui a attribuée le Tribunal Administratif suite à la légèreté du traitement administratif de son recours par le préfet qui n’a pas respecté les dates imposées.

Et pourquoi ne pas déduire cette somme du cadeau fait à Monsieur NEYS ?


Articles récents
Pas encore de mots-clés.
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic