EHBAI

2015-4-07

Nous pourrions nous satisfaire des 26% de votants EHB à Itsasu et de la seconde place derrière le Maire de Cambo, éternel élu à géométrie variable…

 

Mais ce serait nier que nous perdons des voix par rapport aux municipales de 2014 alors que nous étions en droit d’espérer faire mieux mais nous devons constater que certains de nos électeurs ont préféré ignorer le scrutin ou voter pour d’autres candidats.

 

Nous gargariser des presque 18000 voix d’EHB en Iparralde est une erreur. Nous n’avons pas besoin d’un scrutin pour savoir que nous représentons une force politique vive en Euskal Herria mais avons-nous réellement progressé? J’en doute. Nos efforts ont-ils été suffisants et beaucoup plus de nos concitoyens sont-ils vraiment sensibles et favorables aux idées que nous portons.

 

Plus grave, sans faire campagne et en se contentant de quelques affiches et propos racistes, le FN rassemble quant à lui prés de 14000 voix ! Ne nous y trompons pas et ne croyons pas ceux qui assimilent ce vote à un vote de protestation, c’est trop facile. Ces votes sont des votes racistes et xénophobes, ceux qui les expriment partagent peu ou prou les thèses de ce parti d’extrême droite dont le fondement est le rejet de l’autre et de toute solidarité. Iparralde est-il en train de devenir une nouvelle terre de mission des apprentis fascistes ? il semblerait qu’il ait suffi de quelques graines pour faire une « première récolte de qualité »…et déjà 67 fleurs vénéneuses dans notre village… et que dire des plus de 20% de voix FN récoltées à Urcuit, Bonloc, Etcharry ou dans un canton de Bayonne…

 

Sans doute ces « pauvres hères » sont ils victimes des vagues d’immigrés qui ont pris leur place dans les usines basques, sans doute pleurent-ils que leurs enfants ne mangent pas assez de porc dans les cantines, sans doute trouvent ils que les nombreux minarets des mosquées gâchent le paysage…ils l’ont tellement rêvé qu’ils y croient…

 

Mais attention n’en rions pas, le poison est bien chez nous et ce n’est pas dans les urnes qu’il se combat et cela ce n’est pas une plaisanterie…alors n’attendons pas qu’il ne nous reste que les larmes ! Le débat est ouvert…

 

Bruno Borthury

Please reload

October 24, 2019

August 20, 2019

Please reload

Articles récents
Please reload

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic