tribune libre à propos d'une publicité manipulatrice

2014-7-11

 

Les promoteurs immobiliers d’Ordokia s’offrent une pleine page de publicité dans Sud-Ouest ….. ou l’histoire d’une publicité manipulatrice.

 

le 24 juin 2014 Sud Ouest Pays Basque : les promoteurs immobiliers d’Ordokia présentent leur enfant et on a droit à un panégyrique directement inspiré des grands promoteurs - dont ils se disent en marge - mais dont ils s’inspirent largement dans leurs comportements.

 

Nous vous proposons une grille de lecture moins angélique et plus réelle de cette opération.

 

« Un nouveau quartier voit le jour » - Comment aménager un quartier entier ? Cela peut se traduire par : Itsasu avait-il besoin d’un nouveau quartier ? Etait-il nécessaire une fois encore de tenter de déplacer les lieux de vie de notre village et dans quel but ? Ordokia n’est qu’une simple opération immobilière et financière dont le seul but est le profit de quelques uns., Cette opération ne correspond pas à un souhait de la population, elle se fait même et c’est pour nous essentiel,  au détriment des espaces agricoles et des paysans de notre village. Mais cela c’est le dernier de leur souci….c’est par contre le souci de ces nombreux itsasuars qui se sont opposés à ce projet et qui ont mené l’action « lura saldua betti galdua » à la veille des élections municipales.

 

Ces promoteurs se disent en accord avec la municipalité alors pourquoi à l’été 2013 avant une réunion du conseil municipal l’un de ces promoteurs s’est-il laissé aller à menacer le Maire et les conseillers par un tonitruant « vous le regretterez » parce qu’en douce il avait modifié son projet initial ? Et pourquoi donc lors d’un conseil pour le moins animé de décembre 2013 des élus ont affirmé avoir été enfumés et qu’on leur avait menti ?

 

« Ordokia, un lieu unique où il fait bon vivre…sous la halle couverte les enfants pourront jouer à la pelote et attendre le bus scolaire….sur la placette les familles pourront jouer à la pelote et se désaltérer à la fontaine…on pourra pique-niquer à l’ombre du bosquet »…merci nous allons de ce pas acheter quelques paires de boules de pétanque et le matériel du parfait pique-niqueur mais le bruit des boules qui se frappent et l’odeur des ripailles ne vont-elles pas déranger ces nouveaux arrivants ? Vous n’imaginez pas le plaisir que nous avons à être pris pour des imbéciles, cela montre votre véritable visage de petits Bouygues ou autres Alday…

 

« Ordokia a été pensé pour les familles et la population locale…pour favoriser une mixité de population….les personnes au budget plus modestes ont pu acheter »…bla-bla. Les Larramendy ont vendu à une Sarl dont ils sont actionnaires les 5 ha pour la somme de 1.500.000 euro, la vente des 20 lots à bâtir doit rapporter 2.200.000 euro et c’est sans compter sur la vente des appartements et des locaux d’activité…quelle mixité sociale est envisageable quand les terrains sont vendus 140 euro le m2 et les appartements T4 prés de 200.000 euro (des prix à la portée des pauvres et des modestes,,,)? C’est une blague, comme de nous faire croire que le projet a été réalisé pour la population locale quand on sait que la majorité des permis de construire déjà affichés ne sont pas destinés à des itsasuars ! 

 

Ordokia un projet atypique pour lequel les promoteurs ont convaincu les propriétaires de faire le choix de la concertation avec les élus. Plaisanterie ou fumisterie, le Maire lui-même consent à reconnaître que ce n’est qu’une opération financière. Ce projet immobilier s’inscrit dans la politique décidée ailleurs et qui contraint le Pays Basque à accueillir 35000 habitants de plus, il peut être coloré de tous les mensonges, promesses, vision idyllique ou autres originalités, il n’en reste pas moins un projet basé sur le profit, l’appât du gain, créant des tensions que nous ne pourrons maîtriser, il s’inscrit dans le cercle sans fin et idiot du tout construire au détriment de l’agriculture et d’un développement raisonné. Ce ne sera pas un nouveau quartier d’Itsasu, ce sera un nouveau lotissement à Itsasu…

 

« Nous avons choisi le thème du galet…pour symboliser ce projet…galet reconnu pour ses qualités de douceur, de force et de durabilité ». Promoteurs méfiez vous. Le galet dont vous vous revendiquez pourrait se transformer en pavé !

 

Et maintenant les deux mêmes familles basques concernées remettent le couvert avec le projet Beltxa autour de la maison de maître Ordokia, une sorte de « copier-coller » à base des mêmes manipulations… Alors on se couche et on les laisse faire ?

 

Please reload

October 24, 2019

August 20, 2019

Please reload

Articles récents
Please reload

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic