lettre adressée à tous les conseillers communautaires d'Errobi le 11mai 2014 :

2014-5-28

Mesdames, messieurs les conseillers communautaires

 

Lors de l’élection du nouveau bureau de la communauté de commune Errobi vous avez voté à une très large majorité l’augmentation des indemnités du président et des vice-présidents. Les votes précédents se sont réalisés à bulletin secret et lors de ce vote à main levée vous avez attribué une indemnité mensuelle de 1853.22 € au président et 784.24 € à chaque vice président (notons au passage que ces derniers passent de 4 à 6)

Les maires touchent déjà une indemnité pour leur fonction variable selon la taille des communes et le choix des conseils municipaux. Dans le mandat précédent de la communauté de communes le président recevait une indemnité complémentaire de 570 € par mois, les 4 vices présidents percevant chacun 278 €, soit un budget global d’environ 120 000 €. Cette fois ci vous avez voté un budget total alloué aux indemnités du président et des 6 vices présidents qui dépasse les 470 000 € soit un surcoût de 350 000 € par rapport à la période 2008-2014. Autant d’argent qui n’ira plus alimenter des projets de la communauté de communes.

Ce fut le premier acte de cette nouvelle assemblée alors qu’à la sortie de la réunion le président Paul Baudry déclarait à Gure irratia que les difficultés financières seraient le point le plus sensible auquel devraient faire face les communes d’Errobi au cours de ce mandat.

Certes ce montant reste dans le cadre de la loi mais nous pensons qu’il est juste scandaleux de multiplier pratiquement par quatre l’enveloppe consacrée aux indemnités des élus dans un contexte où on demande à toute la société de faire des sacrifices. On attendait un peu plus de responsabilité et de décence de votre part dans la gestion de nos impôts.

Suite aux dernières élections municipales de nombreuses communes et communautés de communes de France ont décidé une diminution des indemnités de leurs élus par solidarité ou tout simplement par cohérence dans un contexte économique et social difficile. Nous ne vous en demandons pas tant mais juste de revenir à la raison et aux indemnités du mandat précédent.

Nous espérons que vous tiendrez compte de cette demande qui est partagée par beaucoup d’autres administrés que les signataires de cette lettre et la mettrez à l’ordre du jour de la prochaine réunion de la communauté de communes

Recevez Mesdames et Messieurs les élus l’expression de nos salutations solidaires

 

Please reload

October 24, 2019

August 20, 2019

Please reload

Articles récents
Please reload

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic