ORDOKIA UNE SIMPLE HISTOIRE D’ARGENT

2013-5-01

 

 

Conseil Municipal du lundi 6 janvier 2014 : questions diverses…le Maire nous apprend qu’il a reçu une DIA déclaration d’intention d’aliéner concernant les terrains nus de la propriété Ordokia (un peu plus de 5 hectares). En effet un sous seing privé a été signé entre Monsieur Dominique Larramendy et Madame Maia Larramendy d’une part (vendeurs) et la SARL Ordokia d’autre part (acquéreur) montant de la transaction 1.500.000 € soit environ 28 € /m2.

 

Il s’en suit légalement une possibilité pour la commune d’Itxassou de préempter dans le cadre de cette vente.

 

Cette information a suscité au sein de l’assemblée communale de vives réactions non exemptes d’arrière-pensées et même une mise en cause directe de la secrétaire de Mairie tentant de la part de certains de lui faire porter responsabilité en cette affaire.

Le respect de la vérité et de la personne ne semblent pas être les qualités de certains élus municipaux…

 

Il faut quand même rappeler et c’est un minimum que ce projet porté d’une part par les Larramendy et par la sarl Ordokia a été suivi de son début à la date d’aujourd’hui par les élus et approuvé par le Conseil. S’il en était autrement nous en trouverions traces dans les décisions du Conseil. Ce projet a nécessité plusieurs modifications du Plu étudiées par nos élus avec l’aide d’un prestataire privé de service de la région Bordelaise rémunéré à hauteur de 49000 euro.

 

Se comporter aujourd’hui en vierges effarouchées nous parait pour le moins incongru et étonnant mais ce n’est peut être qu’une attitude de façade en prévision de la bataille électorale des municipales ?

.

En écoutant certains il semble que ce projet ne faisait pas l’unanimité de nos représentants…en attesteraient les comptes-rendus internes et non publics des réunions de commission, comptes-rendus qu’ils suffiraient peut être aujourd’hui de rendre publics afin de connaître la vérité.

Il serait très certainement pertinent de rendre publique celui de la commission précédant le conseil municipal du 1er août 2013 à la suite de laquelle et avant l’ouverture de la réunion du conseil municipal Monsieur Jean Paul Allaman s’était laissé aller à quelques mots révélateurs « vous faîtes une erreur, vous le regretterez » encore n’avons-nous pas assisté à l’ensemble de l’échange d’amabilités.

 

Quelques rappels :

 

Nous ne reviendrons pas sur les péripéties liées au classement de ces terrains du POS au PLU, de la zone naturelle à la ZAD ou au classement 1 AU …

Le projet que nous avons vu naître il y a environ quatre ans était porté par Dominique et Maia Larramendy dans le cadre du classement de cette zone en 2007.

Informée de cette intention la commune a fait une demande écrite officielle d’acquisition du terrain auprès des propriétaires, cette demande est restée sans réponse marquant par la même l’intention des propriétaires de ne pas vendre ces terrains.

 

Restant donc propriétaires des terrains le 11 juillet 2012 (date à rapprocher peut être de la date d’une modification du PLU) Monsieur D.Larramendy, Madame M.Larramendy ont crée avec la société G.S.D et la société Errexki une sarl dénommée « ORDOKIA »  dont l’objet social a pour objet « la valorisation de parcelles de terrain situées à Itxassou cadastrées section A n° 735-736-737-1747-1990 et 2086…par la finalisation et la réalisation de la viabilisation desdits terrains après obtention des autorisations administratives permettant de constater la construction effective, la construction en vue de leur vente d’immeubles ou de la vente desdits terrains par lots ».

 

4 personnes physiques ou morales constituent donc cette société et pour plus de transparence sachons que la société G.S.D est une société par actions simplifiés dont le Président du Comité de Direction est Monsieur Pierre Durruty et l’activité « activité des sièges sociaux » est classée dans la catégorie finance. La Société Errexki qui comprenait au départ deux associés M.Jean Paul Allaman et Eliane Hirigoyen en comprend 4 depuis le 1er novembre 2011, les deux premiers cités + M.Eric Macdonald et la Sarl d’Architecture Alaman-Macdonald. Cette société a pour objet la promotion immobilière, la construction et les activités de marchand de biens.

 

La répartition des parts de la société Ordokia est ainsi faîte :

  • S.A.S. G.S.D                        33,33% des parts

  • Société ERREXKI                33,33% des parts

  • M.Dominique Larramendy     16,66% des parts

  • Mme Maia Larramendy         16,66% des parts

 

Dans le cadre du projet des autorisations d’aménager ont été délivrées à la SARL ORDOKIA  pour 20 lots de terrains à bâtir, 34 logements dans des immeubles collectifs R+2 et 1700 m2 de surfaces plancher pour des locaux professionnels.

Un autre projet de logement collectif nécessitera une nouvelle autorisation d’aménager.

 

Questions :

 

Qu’est-ce qui explique le revirement de Dominique et Maia Larramendy ? Nous ne le savons guère et ne pouvons que leur demander de nous l’expliquer dans la mesure où les données de cette opération sont changées. Ont-ils même eu la décence ou simplement la politesse de l’expliquer à nos élus ? Ne mettent-ils pas la commune (mais ne l’a-t-elle pas cherché dans sa confiance aveugle envers ses interlocuteurs qui n’ont rien de philanthropes mais qui sont simplement engagés dans une opération financière qu’ils espèrent juteuse, le contraire serait mal les connaître ?) dans une situation délicate…une sorte de chantage ?

 

Si la commune préempte, ce qui est son droit et qui serait certainement la voie qu’il convient de suivre aujourd’hui, ils savent que des recours pourraient être intentés soit par eux-mêmes propriétaires du terrain soit par la société aménageuse qui bien qu’un de ses associés soit régulièrement le partenaire professionnel de la collectivité en tant qu’Architecte n’aura pas d’état d’âme…il ne s’agit plus d’aménagement urbain de la commune il ne s’agit plus que d’affaires, d’investissements et de rapports…

 

Le revirement des Larramendy ayant pour but final que l’ensemble de l’opération soit concentré au sein de la sarl prouve à quel point ils ont volontairement tenté de berner et les élus et la population. Ils connaissaient au départ l’intention de la commune d’acquérir les terrains pour mettre en place un projet, ils ont fait comme s’ils n’étaient pas vendeurs, participé à la création de la société Ordokia et à la mise en place du projet au point qu’ils pensent qu’un retour en arrière n’est plus possible et hop au moment des fêtes de fin d’année j’essaie de vendre sachant que la commune ne dispose que de deux mois pour faire éventuellement valoir ces droits.

 

Ne rien dire serait se rendre complice d’une manipulation grossière.

 

Il convient donc que la commune fasse valoir son intention d’aliéner et donc de préempter ces terrains :

 

Financièrement la commune doit faire appel à l’EPFL Pays Basque (établissement public foncier local) pour le financement de l’acquisition des terrains.

 

La possibilité de préempter est liée à l’existence d’un projet : sans remettre en cause certains aspects du projet existant il est possible de lui donner une orientation toute différente : accès à la propriété de terrains nus pour les itsasuars dans les mêmes conditions que pour le lotissement Oilomokoenia, maintien des locaux à vocation professionnelle, accès à la propriété de logement en collectif dans les mêmes conditions que les terrains et priorité donnée à la construction de logements sociaux relevant de loyers modérés .

 

 

 

LETTRE OUVERTE AUX ELUS DE LA COMMUNE.

 

 

Mesdames, Messieurs,

 

Les derniers évènements concernant l’opération immobilière « ORDOKIA » nous ont interrogé sur les tenants et aboutissants de ce projet.

 

Ils ont provoqué une nouvelle réflexion et vous trouverez joints à ce courrier les éléments qui ont pour conséquence notre démarche de ce jour.

 

Au vu de cette situation nouvelle nous vous demandons :

 

De faire valoir votre déclaration d’intention d’aliéner et donc de préempter les terrains mis à la vente par Monsieur et Madame Larramendy ; ce geste montrera que vous portez plus d’attention au service collectif des Itsasuars qu’aux intérêts particuliers.

 

De rendre public-  pour une information objective des Itsasuars - les comptes-rendus des commissions municipales ayant abordé la mise en place de ce projet.

 

Nous vous remercions pour la lecture attentive que vous ferez de notre courrier.

 

Veuillez recevoir nos salutations citoyennes.

 

 

Tags:

Please reload

October 24, 2019

August 20, 2019

Please reload

Articles récents
Please reload

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic